confusion


confusion

confusion [ kɔ̃fyzjɔ̃ ] n. f.
• 1080 « ruine, défaite »; lat. confusio confus
I(déb. XIIe) Trouble qui résulte de la honte, de l'humiliation, d'un excès de pudeur ou de modestie. embarras, gêne, 2. trouble. Rougir de confusion. Remplir qqn de confusion, par un reproche sévère, par des éloges. Sourire avec confusion, avec pudeur. — (XVIe) À la grande confusion de : à la honte de, au grand dépit de. II
1(1370) État de ce qui est confus. désordre, 2. trouble. Mettre la confusion dans les rangs d'une armée. Une confusion indescriptible. brouillamini, chaos, embrouillamini, embrouillement, fouillis, imbroglio, mélange, méli-mélo, pêle-mêle, fam. 1. salade. « il voyait sous ses yeux une confusion de toits pressés » (Flaubert).
Situation confuse, embrouillée (souvent mêlée de violences). anarchie, bouleversement, désordre, désorganisation, déstabilisation. Confusion politique. Manifestation qui se termine dans la confusion générale.
2(1691) Manque de clarté, d'ordre dans ce qui touche les opérations de l'esprit. Confusion des idées. désordre, indécision, obscurité, 3. vague. Jeter la confusion dans les esprits. désarroi, 2. trouble. (1895) Psychol. CONFUSION MENTALE : état mental pathologique, accidentel ou chronique, dans lequel le malade présente des troubles perceptifs, mnémoniques et intellectuels. ⇒ démence (précoce).
3(XVIIe) Action de confondre entre elles deux personnes ou deux choses. erreur, méprise. Confusion de noms, de dates, de personnes. Faire, commettre une grossière confusion. Loc. Prêter à confusion.
4Didact. Fusion. Dr. Confusion des pouvoirs. Confusion des peines : non-cumul des peines au cas de concours d'infractions. Bénéficier d'une confusion des peines, et absolt d'une confusion.
Réunion sur une même personne de deux qualités juridiques qui s'éteignent.
Confusion de part ou de paternité.
⊗ CONTR. Assurance, désinvolture. — Clarté, distinction, netteté, ordre, précision. Séparation.

confusion nom féminin (latin confusio, -onis) Action de confondre, de prendre quelque chose ou quelqu'un, pour quelque chose, quelqu'un d'autre ; erreur, méprise : Ce malentendu était dû à une confusion de noms. Littéraire. Action de réunir ce qui était distinct ; état qui en résulte : La confusion des pouvoirs. État de ce qui est confus, indistinct, désordonné ; désordre : Ce plan reste d'une grande confusion. Situation d'un groupe où tout le monde s'agite de manière désordonnée : La réunion s'est terminée dans la confusion générale. Embarras, trouble causé par le sentiment d'une maladresse, d'une faute ; gêne, honte : Rougir de confusion. Droit Réunion de droits différents, dont l'un implique l'autre, sur un même objet. ● confusion (citations) nom féminin (latin confusio, -onis) Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 La multitude qui ne se réduit pas à l'unité est confusion ; l'unité qui ne dépend pas de la multitude est tyrannie. Pensées, 871 Commentaire Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg — laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue — le fragment d'où la citation est tirée. Nicolas Poussin Villers, près des Andelys, 1594-Rome 1665 Mon naturel me contraint à chercher et aimer les choses bien ordonnées, fuyant la confusion qui m'est contraire et ennemie comme est la lumière des obscures ténèbres. Correspondance confusion (difficultés) nom féminin (latin confusio, -onis) Orthographe Les dérivés de confusion s'écrivent avec deux n : confusionnel, confusionnisme.confusion (expressions) nom féminin (latin confusio, -onis) À la grande confusion de quelqu'un, se dit lorsque quelqu'un est extrêmement confus, embarrassé, troublé. Confusion de dette, situation d'une dette à la suite de la réunion par une même personne des qualités de créancier et de débiteur. Confusion de part ou de paternité, impossibilité de reconnaître le père d'un enfant né plus de 6 mois après que la mère a contracté un second mariage et moins de 9 mois après la mort du premier époux. Confusion des patrimoines, confusion des biens et des dettes d'une personne décédée avec les biens et les dettes de son héritier, qui cesse en cas d'acceptation sous bénéfice d'inventaire et de séparation de patrimoines. Confusion des peines, pour un individu condamné pour plusieurs infractions au cours d'instances différentes, condamnation à la seule peine afférente à l'infraction la plus grave. Confusion du ou des pouvoirs, réunion des trois fonctions législative, exécutive, judiciaire en une même personne ou un même organe de l'État (dictature ou régime d'assemblée). Confusion mentale, perturbation globale des fonctions psychiques, aiguë et habituellement transitoire. ● confusion (synonymes) nom féminin (latin confusio, -onis) Action de confondre, de prendre quelque chose ou quelqu'un, pour quelque chose...
Synonymes :
- méprise
Littéraire. Action de réunir ce qui était distinct ; état qui en...
Contraires :
- séparation
État de ce qui est confus, indistinct, désordonné ; désordre
Synonymes :
- incohérence
- obscurité
Contraires :
- clarté
- netteté
- précision
Situation d'un groupe où tout le monde s'agite de manière...
Synonymes :
- désordre
- enchevêtrement
- mélange
- pêle-mêle
Contraires :
Embarras, trouble causé par le sentiment d'une maladresse, d'une faute ;...
Synonymes :
Contraires :

confusion
n. f.
d1./d Embarras, honte. Vos reproches me remplissent de confusion.
d2./d Désordre. La confusion se mit dans les rangs.
d3./d Manque d'ordre, de clarté, de précision dans l'esprit. La confusion des idées.
d4./d MED Confusion mentale: syndrome psychique, aux causes variées, caractérisé par une altération de la conscience, un état de stupeur, des troubles de l'idéation.
d5./d Fait de confondre, de prendre une personne, une chose, pour une autre. Une confusion de dates.
d6./d DR Confusion des pouvoirs: réunion de droits, de pouvoirs qui devraient être séparés.
Confusion des peines: condamnation d'une personne reconnue coupable de plusieurs crimes ou délits à la peine la plus élevée prévue pour sanctionner l'une des infractions commises, et à cette peine seule.

⇒CONFUSION, subst. fém.
A.— [Correspond à confondre I] État de ce qui est confus.
1. Rare
a) Vx, littér. Fait d'identifier à dessein une chose à une autre jusqu'à les rendre indiscernables :
1. ... demeurons, tous, dans la nuit verte où je vous convie, la main dans la main sans songer que nous sommes des autres, mais certains de notre unité, de notre parfaite confusion en une seule personne.
VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1891, p. 103.
DROIT
♦ ,,Régime constitutionnel dans lequel la séparation des pouvoirs (...) n'est pas réalisée`` (CAP. 1936). Confusion des pouvoirs.
♦ ,,Mode d'extinction d'une situation juridique par la réunion sur la même tête de deux qualités contraires qui doivent être réparties sur deux personnes pour que la situation juridique demeure`` (Jur. 1971). Lorsque le créancier devient l'unique héritier de l'un des débiteurs, la confusion n'éteint la créance solidaire que pour la part et portion du débiteur ou du créancier (Code civil, 1804, art. 1209, p. 217). Confusion de part(s). ,,Impossibilité de reconnaître le père d'un enfant né de plus de six mois après que la mère a contracté un second mariage et moins de neuf mois après la mort du premier époux`` (BARR. 1974). Confusion de(s) peines. ,,Règle selon laquelle lorsque deux ou plusieurs peines sont prononcées contre une même personne pour des crimes ou délits, la peine la plus forte est seule prononcée et, en tout cas, exécutée`` (LEMEUNIER 1969).
b) Fait de prendre une personne pour une autre, une chose pour une autre :
2. ... comme il y avait déjà une petite fille au couvent qui portait le nom de Marie, et que cela eût fait confusion, on lui dit qu'au lieu de s'appeler Marie elle s'appellerait désormais Philomène.
E. et J. DE GONCOURT, Sœur Philomène, 1861, p. 18.
Ce qui en résulte, erreur. Une confusion chronologique; sans confusion possible; créer des confusions (PÉGUY, Victor-Marie, Comte Hugo, 1910, p. 811); être victime d'une confusion; faire (une) confusion; il y a confusion; prêter à confusion. Il faut toute l'aveugle passion de mon ami Waldemar George pour commettre une telle confusion (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 49).
P. ext. Malentendu :
3. Il y a sûrement de la confusion entre nous, car je crois toujours que si tu voulais nous serions bien ensemble.
Mme DE STAËL, Lettres de jeunesse, 1790, p. 342.
COMMUN. Matrice de confusion. ,,Tableau réunissant tout l'ensemble des confusions effectuées par le récepteur au sujet des éléments du répertoire utilisé par l'émetteur`` (Commun. 1971).
2. Usuel
a) [En parlant d'animés hum., de ce qui leur est propre] La confusion d'esprit; être dans la confusion; créer de la confusion, semer la confusion.
[En parlant d'inanimés abstr.] La confusion des idées, des langues :
4. N'est-ce pas un des signes de la confusion des idées qui s'étend aujourd'hui sur le monde, de voir de telles énergies jadis chrétiennes servir à exalter précisément la propagande de conceptions culturelles opposées de front au christianisme?
MARITAIN, Humanisme intégral, 1936, p. 14.
b) Ce qui est confus, mélange confus.
Rare. Confusion de..., de... et de... :
5. ... comment vous exprimerai-je le mélange de mon âme en ce moment, cette confusion de plaisir et de peine. Ce pêle-mêle de larmes joyeuses et tristes qui se poussent et roulent les unes sur les autres dans mes yeux?
M. DE GUÉRIN, Correspondance, 1834, p. 173.
P. ext., rare. Quelque chose de vague, de confus :
6. Le père, la mère, la fille, voilà cette famille... ils étaient autrefois négociants à Amsterdam; ils ont eu des splendeurs, ils ont même été présentés une fois à la cour, je crois. Tout cela n'est plus qu'une confusion dans leurs mémoires minées par la maladie et la misère.
SAINTE-BEUVE, Correspondance gén., t. 3, 1818-69, p. 205.
Littéraire :
7. Elle ne haïssait personne, maintenant; une confusion de crépuscule s'abattait en sa pensée, et de tous les bruits de la terre Emma n'entendait plus que l'intermittente lamentation de ce pauvre cœur, ...
FLAUBERT, Madame Bovary, t. 2, 1857, p. 173.
PSYCH. Confusion (mentale). ,,Dissolution, le plus souvent temporaire, aiguë ou subaiguë des fonctions psychiques, caractérisée par de l'obtusion et de la lenteur intellectuelle, des troubles des perceptions et des processus d'identification, d'où perturbation des synthèses mentales, désorientation dans le temps et dans l'espace, erreurs ou impossibilité d'attention, de réflexion, de jugement`` (LAFON 1963). Confusion mentale aiguë, chronique; fonction de confusion; confusion cérébrale, épileptique. Ou bien la confusion est profonde, le malade restant prostré, inconscient, en état de stupeur (H. CODET, Psychiatrie, 1926, p. 42).
P. méton., rare, au plur. Les manifestations de la confusion mentale :
8. Sans doute, ils... ne présentent ni ces colères, ni ces entêtements, ni ces confusions qui gênent dans l'examen d'autres sujets.
P. JANET, Les Obsessions et la psychasthénie, 1903, p. 5.
B.— [Correspond à confondre II] État de celui qui est confus, honte, embarras. À sa grande confusion; rouge de confusion; augmenter la confusion de quelqu'un; cacher sa confusion; éprouver de la confusion; être plein de confusion; mourir de confusion; remplir qqn de confusion. Lorsque l'affaire eût tourné à la confusion d'Elmire, Mme Domaize ne put se tenir de la conter (POURRAT, Gaspard des montagnes, À la belle bergère, 1925, p. 99) :
9. Mon premier mouvement, l'avouerai-je? fut un âpre et sot dépit; je me sentais toute la confusion du mal, sans en avoir consommé le grossier bénéfice.
SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 1, 1834, p. 127.
Littér. Pudeur. Une confusion charmante :
10. Elle [Marcelle] ouvrit les paupières, se regarda dans la glace, tapota sa chevelure et se sourit avec confusion.
SARTRE, L'Âge de raison, 1945, p. 244.
Rem. Confuso-onirique, adj. ,,Se dit des états confusionnels qui s'associent à l'onirisme`` (MARCH. 1970). Délire confuso-onirique.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. A. 1. « Destruction » a) ca 1100 confusiun (Roland, éd. J. Bédier, 3276), seulement au M.-A.; b) fin XIIe-début XIIIe s. au fig. « désordre, trouble (domaine de la pensée) » (Job, 315, 3 ds T.-L.); 2. ca 1120 « honte » (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, LXVIII, 10); 2e moitié XVIe s. à la confusion de (qqn) (B. PALISSY, Advertissement, p. 166 ds IGLF). B. 1. 1re moitié XIIIe s. « chaos » (A. BOUCHERIE, Le Dial. poit. au XIIIe s., Paris, 1873, p. 178 : Babiloine c'est confusion); 2. au fig. 1691 « défaut de clarté » (RACINE, Athalie, acte 3, scène 3 ds LITTRÉ); 1898 pathol. confusion mentale (Année biol., XIX ds QUEM.). Empr. au lat. class. confusio « action de mêler », « désordre, trouble des sentiments, de l'esprit [en partic. causé par la honte] »; en lat. chrét. « honte » et « destruction », ce dernier sens est dû à un calque du gr. [action de verser ensemble] « mélange », « destruction », « trouble de l'esprit ». Fréq. abs. littér. :2 071. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 541, b) 1 841; XXe s. : a) 2 572, b) 4 105.
DÉR. 1. Confusionnaire, subst. masc., néol. Celui qui provoque ou entretient la confusion. Quel a été son moteur [Bonaparte]? Évidemment l'amour de la France, la haine du désordre, l'horreur que lui inspiraient les bavards et les confusionnaires (J.-R. BLOCH, Destin du Siècle, 1931, p. 247). 1re attest. 1931 id.; de confusion, suff. -aire. Fréq. abs. littér. : 1. 2. Confusionnel, elle, adj., psych. Qui est relatif à la confusion mentale. Un état, un élément confusionnel; stupeur confusionnelle; des accès confusionnels. P. métaph. Je dis que cette activité dépassant à l'heure actuelle les cadres dans lesquels il n'était déjà pas très tolérable qu'elle s'exerçât (...) il y a lieu de la dénoncer comme confusionnelle au premier chef (BRETON, Les Manifestes du Surréalisme, 2e Manifeste, 1930, p. 152). []. 1re attest. 1930 id.; de confusion, suff. -el. Fréq. abs. littér. : 2. 3. Confusionner, verbe trans. Rendre quelqu'un confus, honteux, le toucher dans sa modestie (cf. FLAUBERT, Correspondance, 1868, p. 359). P. métaph. Quelle nouvelle de malheur, soudain, confusionne les roses [du jardin]? ... les voici roses de honte (G. D'ESPARBÈS, La Grogne, 1905, p. 50). On rencontre ds la docum. l'expr. des tableaux confusionnés (BAUDELAIRE, L'Art romantique, 1867, p. 396). « Des tableaux dont on ne distingue pas les détails ». 1re attest. 1823 (LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, p. 732); dénominatif de confusion, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 3.

confusion [kɔ̃fyzjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1120, sens II; « ruine, destruction », 1080; lat. confusio « désordre, trouble », aussi « destruction » en lat. chrétien, du supin de confundere. → Confondre.
———
I (Déb. XIIIe).
1 État de ce qui est confus (2.). Désordre (1., en désordre), trouble. || Mettre la confusion dans une assemblée, dans les rangs d'une armée. Troubler.(Abstrait ou concret). || Une confusion indescriptible. (vx) Billebaude, (fam.) bordel, (vx) bredi-breda, brouhaha, brouillamini, capharnaüm, cohue, débâcle, débandade, embarras, embrouillamini, embrouillement, enchevêtrement, fatras, fouillis, (fam.) foutoir, gâchis, imbroglio, mélange, mêlée, méli-mélo, (fam.) merdier, pêle-mêle, pétaudière, ramassis, remue-ménage, saccage, salade, salmigondis. || Confusion bruyante. Tintamarre, tumulte. || La confusion originelle du monde. Chaos, tohu-bohu. || Ses papiers, ses livres sont dans une extrême confusion.La confusion règne, s'instaure, augmente. || La séance se termina dans une confusion totale.
1 Trop de confusion règne dans cette salle,
Et j'aimerais mieux être au milieu de la Halle.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, Ballet des nations.
2 Que nous crie donc ce chaos et cette confusion monstrueuse, sinon la vérité de ces deux états, avec une voix si puissante qu'il est impossible de résister ?
Pascal, Pensées, VII, 435 (→ Chaos, cit. 4).
Vx ou littér. (Concret). Ensemble confus. || Une confusion de voies, de chemins. Dédale, labyrinthe. || Une confusion de personnes vivant ensemble dans la promiscuité. || Une confusion d'ornements.
3 Quelquefois, au tournant d'une côte, il voyait sous ses yeux une confusion de toits pressés, avec des flèches de pierre (…)
Flaubert, Trois contes, « La légende de saint Julien l'Hospitalier », III.
La confusion des langues dans la tour de Babel. — ☑ Fig. C'est ici la confusion des langues : il n'y a pas d'entente possible entre ces personnes.
Situation confuse, embrouillée (souvent mêlée de violences). Anarchie, bouleversement, désordre, désorganisation, ébranlement, 2. trouble. || La confusion politique.
3.1 Si le signe de l'époque est la confusion, je vois à la base de cette confusion une rupture entre les choses, et les paroles, les idées, les signes qui en sont la représentation.
A. Artaud, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 10.
2 (→ Confus, 2.). Manque de clarté, d'ordre dans ce qui touche les opérations de l'esprit. || Confusion des idées. Complication, désordre, indécision, indétermination, obscurité, 2. trouble, vague. || Il y a de la confusion dans ce discours. || Tenter d'éviter toute confusion. || Installer la confusion dans son travail. || Jeter la confusion dans les esprits. Désarroi. || Esprit qui tourne à la confusion. Égarer (s'), troubler (se troubler; → Assimilation, cit. 4).
4 On peut dire d'une grande lecture ce que Sénèque dit d'une vaste bibliothèque, qu'au lieu d'enrichir et d'éclairer l'esprit, elle ne sert le plus souvent qu'à y jeter le désordre et la confusion.
Rollin, Traité des Études, III, 3.
5 (…) un de ces esprits légers, habitués à la confusion, dont il est convenu que le Parlement abonde.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, III, XVI, p. 210.
5.1 Et il continue de parler, s'égarant dans une surabondance de précisions d'une confusion sans cesse croissante, s'en rendant compte tout à fait, s'arrêtant presque à chaque pas pour repartir dans une direction différente, persuadé maintenant, mais trop tard, de s'être fourvoyé dès le début et n'apercevant pas le moyen de se tirer d'affaire.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 151.
Psychiatrie. || Confusion mentale : état mental pathologique, accidentel ou chronique, dans lequel le malade présente des troubles perceptifs, mnémoniques et intellectuels. Démence (démence précoce; → Confusionnel, cit. 1.), confus (4.), confuso-onirique. || La confusion mentale s'accompagne d'anxiété, d'hallucinations.
3 Action de confondre entre elles deux personnes ou deux choses. Erreur, méprise. || Faire une confusion entre deux personnes. Confondre. || Confusion de noms, de dates, de personnes. || Une grossière, une étrange confusion. || Il y a confusion. || C'est une confusion que de dire…
4 Dr., polit. Le fait de confondre, de mêler en un. || La confusion des pouvoirs. 2. Pouvoir. || La confusion du spirituel et du temporel dans la même main. Réunion.
Réunion, sur une même personne, de deux qualités juridiques qui s'éteignent faute de reposer sur deux personnes différentes. Spécialt. En matière d'obligation, Réunion en une même personne des qualités de créancier et de débiteur.
6 Lorsque les qualités de créancier et de débiteur se réunissent dans la même personne, il se fait une confusion de droit qui éteint les deux créances.
Code civil, art. 1300.
7 La confusion constitue moins un mode d'extinction de l'obligation qu'un empêchement d'agir résultant des circonstances.
Dalloz, Nouveau répertoire, art. Confusion, 3.
Confusion de parts ou de paternité. Paternité.
Confusion des peines : non cumul des peines au cas de concours d'infractions. Cumul. || Bénéficier d'une confusion des peines. Ellipt. || Obtenir la confusion.
7.1 Tout de même, Zi, si tu avais la confusion, tu décarrais en même temps que moi ! À condition que, moi, je sois confirmée (…)
A. Sarrazin, la Cavale, p. 405.
———
II Trouble qui résulte de la honte, de l'humiliation, d'un excès de pudeur ou de modestie.
8 (…) je le dis à ma confusion (…)
Mme de Sévigné, 737, 29 sept. 1679.
9 J'en dois rougir de honte et de confusion.
Molière, le Dépit amoureux, III, 4.
10 (…) il n'y a point de confusion si touchante que celle d'un tendre père qui croit s'être mis dans son tort. Le cœur d'un père sent qu'il est fait pour pardonner, et non pour avoir besoin de pardon.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, I, Lettre LXIII, p. 163.
11 (…) les derniers mots de la jeune fille l'accablaient de confusion et de crainte.
Paul Bourget, Un divorce, III, p. 125.
CONTR. Clarté, distinction, netteté, ordre, précision. — Assurance, désinvolture, impudeur, liberté.
DÉR. Confusionnel, confusionnisme.
COMP. Confuso-onirique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Confusion — «Confusion» Сингл New Order Выпущ …   Википедия

  • confusion — Confusion. Meslange confus, Embroüillement, Il a tout broüillé, il a mis tout en confusion. il y a bien de la confusion dans son cabinet. Il signifie aussi Desordre, trouble dans les choses morales. C est un esprit de desordre & de confusion.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • confusion — CONFUSION. s. f. Mélange confus, embrouillement. Il a tout brouillé, il a mis tout en confusion. Il y a bien de la confusion dans son cabinet. f♛/b] Il signifie aussi Désordre, trouble dans les choses morales. Il y règne un esprit de désordre et… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • confusion — 1 Confusion, disorder, chaos, disarray, jumble, clutter, snarl, muddle are comparable when they mean the state or a condition in which things are not in their right places or arranged in their right relations to each other, or an instance of such …   New Dictionary of Synonyms

  • confusion — con·fu·sion n 1 in the civil law of Louisiana: a uniting of two interests or rights in property into one compare merger 1 2 in the civil law of Louisiana: the termination of an obligation by a person acquiring the right from which the obligation… …   Law dictionary

  • Confusion — Con*fu sion, n. [F. confusion, L. confusio.] 1. The state of being mixed or blended so as to produce indistinctness or error; indistinct combination; disorder; tumult. [1913 Webster] The confusion of thought to which the Aristotelians were liable …   The Collaborative International Dictionary of English

  • confusión — sustantivo femenino 1. Error o equivocación: Esta carta no es para mí, debe de haber sido una confusión. 2. Mezcla de personas o cosas que hace difícil distinguir unas de otras: Tiene tal confusión de ideas que no sabe qué decir. Tenemos que… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • confusion — [kən fyo͞o′zhən] n. [ME & OFr < L confusio] a confusing or being confused; specif., a) state of disorder b) bewilderment; distraction c) embarrassment d) failure to distinguish between things covered with confusion greatly embarrassed con …   English World dictionary

  • Confusion Au Go Go — Studio album by Love Battery Released 1999 Genre Alternative rock, Grunge Psychedelic rock …   Wikipedia

  • Confusion — Saltar a navegación, búsqueda Confusión, nombre del videoescándalo difundido en internet que habla de los maltratos a integrantes del grupo Jeans. Historia Tras la salida de Amiel se produce un sisma en las comunidades de apoyo a Jeans en… …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.